Voir toutes les contributions
  •  - Par Anonyme

    1986 : je reçois et installe les premières moutures "stables" (on était peu exigeants à l'époque) de The Nos, le tout premier tcp/ip gratuit et "open source" comme on dit maintenant. Nous sommes moins de 15 dans toute la France à nous échanger des datagrammes par radio. Les protocoles d'alors étaient un peu limités : ftp, Telnet, finger, tty-link, une fenêtre d'eavesdroping.... nous étions les rois du monde.
    Ah, un petit détail : outre l'émetteur-récepteur, il fallait posséder (entendons par "il fallait monter soi-même) un pad AX25 avec son processeur Z80. Nous échangions des emails et des fichiers à la vitesse affolante de 1200 bauds en tcp/ip over X25, ce qui, avec les accidents et le bruit protocolaire, nous faisait émettre à l'incroyable vitesse de 70 cps (caractères par seconde).
    Les archives sont toujours disponibles sur le site de l'auteur, Phil Karn, père du tcp/ip en question.

    Chaque utilisateur d'IP -on ne disait pas Internaute- possédait son propre numéro IP fixe, et offrait à la communauté ses propres services serveur et de routage. C'était le minimum requis pour que le réseau puisse fonctionner

    Depuis, on tente de m'expliquer qu'Internet a été inventé e France avec l'arrivée d'Oléane. C'est effectivement "un peu" vrai.

    0