Voir toutes les contributions
  • À la fin des années 70, Philippe Zimmermann se rend compte que les services de renseignement volent des listings de militants pacifistes pour mieux les surveiller. En 1991, il créé donc un logiciel de chiffrement des données PGP, "Pretty Good Privacy" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pretty_Good_Privacy), pour permettre à chacun de communiquer librement sans être surveillé. Et il choisi bien sûr de rendre le code libre et ouvert.

    Sauf qu'à l'époque seule l'armée possédait des outils de chiffrement et l'idée que le grand public puisse en faire autant posait de sérieux problèmes. Après s'être sorti d'une longue procédure judiciaire, Phil Zimmermann dû donc faire preuve d'imagination pour permettre la diffusion de PGP.