Recherche : #1994

  •  - Par 
  •  - Par Anonyme

    J'allais de temps en temps avec mon père à son travail pour aller "sur Internet". J'étais en sixième ou cinquième. Je me rappelle de meteofrance.fr, avec la possibilité de télécharger un gros .gif correspondant à la dernière observation satellite, qui mettait plusieurs minutes à se charger, dans Netscape avec son phare qui tournait.

    Un soir, il dit qu'on va s'y abonner, CDROM Infonie en main. Je suis malgré tout le plus sceptique, me demandant ce qu'on va bien pouvoir faire de ces 50h. Le verdict est tombé moins de 30 jours plus tard, j'ai consommé tout le forfait !

    Et ça a été le tout début de ma "formation informatique". J'ai passé des heures à bidouiller sur le réseau des réseaux, ouvrir des sockets TCP, jouer avec SMTP... Bref, j'ai commencé à tout apprendre de l'informatique, à base des fameux HOWTO qui permettaient une diffusion large de la connaissance.

    Internet est en train de devenir, au même titre que l'a été l'imprimerie, une révolution de l'humanité.

  • Et pendant ce temps-là, le CNRS organise un séminaire sur les "Histoires de l'internet", de Cyclades aux sites de rencontre en passant par Usenet : les compte-rendus ne sont pas toujours très denses, mais y'a tout plein de noms de pionniers... et de chercheurs.

  • Je n’avais pas encore assez d’argent pour acheter un ordinateur et me payer un abonnement à Internet, mais je pense que cette expérience, la violence et la richesse des rapports humains auxquels j’ai été confronté, m’a beaucoup appris. Tout d’abord sur les êtres humains (et les fantasmes masculins), mais également sur ce qu’allait devenir Internet, et donc le fait qu’il permet certes à des machines de communiquer, mais aussi et surtout à faire se rencontrer des gens qui, sans cela, n’auraient jamais pu communiquer, n’auraient jamais pu se croiser, ni confronter leurs points de vue.

    Je pense même avoir plus appris pendant les quelques mois où, pour financer mes études, je fus animatrice de minitel rose, que pendant les premiers mois où je découvrais le Net. L'intensité et la violence des rapports humains auxquelles j'ai pu être confronté pendant ces nuits de minitel rose m'ont fait comprendre à quel point le principal intérêt du réseau ce n'était pas de connecter des tuyaux, des machines et des ordinateurs, mais de connecter et libérer la parole d'êtres humains...

  •  - Par Anonyme

    J'ai decouvert le net en 1993 - 1994 avec Compuserve , et une carte de communication à 14,4 kbs ! ça coutait horriblement chère à la minute. Je me souviens du service CB sur Compuserve , l'ancetre du chat, il y avait un espace francophone avec peu de monde . Je me souviens qu on retrouvé souvent les mêmes personnes dont des étrangers amoureux de la langue française. Je me souviens surtout d'une japonaise de la ville de Kobe qui ecrivait tres bien le français... puis à partir de 17 janvier 1995 : silence radio de Kobe , un tremblement de terre terrible ce jour là et Kobe fut detruit en partie avec des milliers de morts . Quand le virtuel est rattrapé par le réel.

  •  - Par Guen_am

    juillet 1994 : la comète Shoemaker-Levy s'écrase sur Jupiter. Le télescope spatial Hubble prend des images et la Nasa les retransmet quelques minutes après sur leur site web.

    En séjour aux USA pour parfaire mon anglais, je me rends à l'université d'Oregon qui faisait porte ouverte et demande à regarder. Un étudiant m'installe devant un ordi, lance Mosaïc et tape l'url du site de la Nasa. J'ai regardé, fasciné... par la prouesse technique globale mais sans réaliser que je venais de faire ma première expérience du web ! Il faut dire que ce n'était pas la demande que j'avais exprimé à l'étudiant... je voulais juste voir les photos de l'impact... Bref, je suis complètement passé à côté. J'ai vraiment découvert le web en 1998, et c'est maintenant mon métier ! Gros regret !

  • 1994 : l'aventure de la Rafale - Une contre-histoire des Internets - ARTE

    www.youtube.com
    Le web, en 1994 ? Une "lutte armée pour la liberté d'expression", selon David Dufresne (https://twitter.com/davduf), qui se souvient avoir été bluffé par le fait de pouvoir publier "en direct", ET "en couleur"...

    Le web, en 1994 ? Une "lutte armée pour la liberté d'expression", selon David Dufresne (https://twitter.com/davduf), qui se souvient avoir été bluffé par le fait de pouvoir publier "en direct", ET "en couleur" avant de créer l'aventure de La Rafale...

  • 1994 : "Mon premier souvenir d'Internet..." - Une contre-histoire des Internets - ARTE

    www.youtube.com/watch?v=5F9F6OwXxVY
    Jérémie Zimmermann, porte parole de La Quadrature du Net, nous raconte sa première connexion au web. Avec beaucoup de "Wow's".

    Jérémie Zimmermann, porte parole de La Quadrature du Net (http://lqdn.fr), ouvre le bal avec une longue série de "Wow's" lors de sa première connexion.

  •  - Par mildis

    Premier ordinateur, premier modem. Un USR 14.4 interne.
    Et le premier abonnement internet : Compuserve.
    Sur Compuserve (CIS pour les intimes) on trouvait de tout sous la forme de forum. Ceux que j'ai le plus écumés étaient le forum midi et celui du support TurtleBeach (un fabriquant de carte son).

    Jusqu'à ce que l'industrie musicale gagne et que le forum midi interdise l'échange de midi file, ces morceaux de quelques kilooctets qui, joués sur l'ordinateur de mr tout-le-monde, n'atteignaient pas la qualité d'un Bontempi. Il fallait être équipé de matériels à plusieurs milliers de francs pour que le midi "sonne". Mais déjà à l'époque, les majors étaient sur le chemin de la guerre.

    Être sur le net en 1994, c'est pouvoir accéder à du contenu que tout le monde ne voulait pas partager. Et donc de faire de vous des pedo-nazis en puissance, immoraux et anarchistes.
    Oui, tout ça d'un coup.

  • Cassetteboy - The Web for Beginners

    www.youtube.com
    Follow us twits: http://twitter.com/cassetteboy Something a bit different this time, not least because for once it's totally legit. Find out more about the competition here: http://www.bbc.co.uk/digitalrevolution/competition.shtml

    C'est pourtant pas compliqué : l'Internet, ça n'existe pas, et d'ailleurs le web, c'est pour les gays. C'est pas moi qui le dit, mais des pionniers des internets, dans "Le web pour les nuls" :

  •  - Par Anonyme

    Je me souviens que pour pouvoir souscrire à Francenet, le premier fournisseur d'accès grand public, il fallait faxer ..... sa carte d'identité

  •  - Par Anonyme

    CM1, 1994, notre professeur s'obstine à nous parler d'une révolution informatique qui changera le monde. Rien que ça. Le documentaire qu'il nous a montré m'avait laissé perplexe, mais aujourd'hui je sais qu'il avait raison.

Chargement...