Recherche : #forum

  •  - Par 
  • Usenet, forums et parole publique - Une contre-histoire des Internets - ARTE

    www.youtube.com
    Laurent Chemla (@laurentchemla) nous raconte comment, pour lui, Usenet, ancêtre des forums, fut une école de la parole publique. Pour télécharger cette vidéo en Creative Commons : http://download.www.arte.tv/permanent/u1/contre-histoire/FR_CHEMLA_2-INTERNETS.mov Et pour découvrir d'autres contre-histoires : http://lesinternets.arte.tv

    Laurent Chemla (http://twitter.com/laurentchemla) nous raconte comment, pour lui, Usenet, ancêtre des forums, fut une école de la parole publique.

  •  - Par granjera

    A propos de tous ces anonymes et de ce qu'ils ont a me dire...

    Un jour, je me suis mise en quete de me demontrer qu'il etait possible de suivre a la trace une meme personne qui se cache derriere differents pseudos sur le net. Au hasard, je choisis sur un forum feminin le personnage mil neuf cent quatre-vingt six, une jeune fille de 22 ans, du signe de la balance.

    Une phrase postee au hasard retenut mon attention: "Mon dieu, le fait que ce forum soit tant anonyme me fait l'utiliser comme si c'etait mon journal intime".

    Durant 3 mois, j'ai suivi a la trace cette jeune femme, ainsi que son petit ami, sagittaire, qui malheureusement pour elle, n'a jamais ete a la hauteur.

    Comme elle, j'ai fait des listes de ses listes, et au balcon de l'ecran, j'ai guette; jusqu'a qu'elle disparaisse des feux du net. Moi, je ne sais pas disparaitre, je ne sais pas comment les autres font.

    Internet, ce n'est pas du luxe.

  • Apprendre à débattre - Une contre-histoire des Internets - ARTE

    www.youtube.com
    Uploaded by ARTE on 2013-04-16.

    Pour Benjamin Bayart (https://twitter.com/bayartb), Internet exerce l'esprit critique, nous apprend à débattre. Et ce que raconte un député à l'Assemblée n'est ni plus ni moins du débat que ce qui se raconte sur n'importe quel forum.

  •  - Par Anonyme  via rue89

    J'étais au collège, je ne sais plus quel âge j'avais exactement. Fan des Witch, ces sorcières ados créées dans un style manga, j'ai naturellement commencé à surfer sur des sites qui leur étaient consacrées. De fil en aiguille, j'ai découvert l'univers des forums et des RPG, ces merveilleux systèmes qui permettent de jouer un personnage tout en écrivant. Je n'étais pas bien dans ma peau, et l'opportunité de posséder une seconde vie où personne ne me connaissait était trop belle. Tout était possible. Il suffisait simplement d'être connectée et patiente.
    Je me suis créée une nouvelle vie dans une ville virtuelle sur la plateforme Aceboard. Nous incarnions de jeunes adultes, et nos avatars étaient des dollz, sortes de poupées pixelisées que l'on pouvait personnaliser à l'infini. J'ai appris les règles de la "Forumsphère", j'ai rencontré des internautes qui, comme moi, se cachaient derrière ces jeunes filles (et par la suite, jeunes hommes) de pixels.
    Et puis un jour, j'ai eu envie de plus. J'avais envie de diriger un empire, d'être "maire" à mon tour. D'avoir le pouvoir sur une partie du net. J'ai créé ma propre ville virtuelle sur Forumactif. "Dollz Ville", tout simplement. Patience, promotion et dévotion furent la clé de la réussite. "Dollz Ville" grandit avec le temps et devint populaire. Tout comme mon personnage. J'étais connue, j'avais un petit-ami virtuel, des amis virtuels, plein d'idées pour faire évoluer ma création. Quand on est une adolescente timide, peu intégrée, mal dans sa peau, on s'accroche à quelque chose qui donne un sens à notre quotidien. "Dollz Ville" fut cette chose.
    Un jour, le forum fut piraté et tout s'arrêta. Mon petit-ami virtuel, promu administrateur (quelle belle chose d'avoir des relations haut-placées!), recréa le forum sous un nouveau nom: "Dollz Mania Ville". Lasse et désolée d'avoir perdu mon jouet si important à mes yeux, je m'impliquai moins dans cette nouvelle version. "DMV" eut un succès encore plus grand: il finit par devenir le plus important forum RPG de la plateforme Forumactif. Aujourd'hui, le forum a largement perdu de sa fréquentation, mais compte toujours 12155 membres et 65928 messages. Mon pseudonyme ne figure pas parmi la liste des "Anciens", sorte de panthéon qui a 6-7 ans désormais. On peut y trouver ceux d'anciens "amis", parmi d'autres que je n'ai pas connus. Mon personnage a été oublié. Mais peut importe désormais. J'ai presque 20 ans, je me suis enfin acceptée. J'ai des amis réels fantastiques, et un petit-ami que je peux vraiment prendre dans mes bras.
    Internet m'a permis de vivre une vie que je n'osais pas vivre au collège.
    Il m'a également permis de constater que, à toutes les échelles, la société, réelle ou virtuelle, est un système de relations et d’interactions complexes, passionnantes et cruelles à la fois.

Chargement...