Recherche : #libre

  •  - Par 
  • Raconter la "contre-histoire des internets", c'est bien. Raconter les "Histoires et cultures du Libre", c'est bien aussi : "fruit de la collaboration inédite d’auteurs provenant d’horizons disciplinaires différents, cet ouvrage propose une histoire culturelle du Libre non seulement à travers l’histoire de l’informatique, mais aussi par les représentations sociales, philosophiques, juridiques et économiques qu’a cristallisées le mouvement du logiciel libre jusqu’à nos jours."

    Ce livre (téléchargeable aux formats .pdf & LaTeX), sous la direction de Camille Paloque-Berges et Christophe Masutti, on y trouve des articles d'Hervé Le Crosnier, Valérie Schafer, Adrienne Alix, François Élie, Jean-Pierre Archambault, etc.

  •  - Par Anonyme

    Bidouilleur (on dit hacker maintenant mais ça m'est passé !) j'ai connecté mon premier PC au ... minitel en 1991 pour télécharger les programmes, rejoindre quelques "sites" de passionnés de microprocesseurs, de domotique. C'était passionnant mais si lent...
    J'ai attendu 1997 je crois pour mon premier forfait 5 heures. Mais ça allait bien plus vite au boulot et j'ai découvert le monde du logiciel libre (LINUX etc.) Les documents disponibles en ligne dans tous les domaines ont alimenté mes lectures. On partage enfin sans notion de temps ou de distance. J'ai trouvé dans le oueb ce qui manquait au minitel : la vitesse , les moteurs de recherche, l'affichage haute définition. Maintenant il y a le son, la video. Que vont-ils inventer demain ?

  • 1970 : no password - Une contre-histoire des Internets - ARTE

    www.youtube.com
    Uploaded by ARTE on 2013-04-19.

    À l'origine, il n'y avait pas de mots-de-passe dans les machines. Et c'est dans ce monde sans mot-de-passe qu'a débuté Richard Stallman (http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Stallman), pape du logiciel libre (http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre), cette culture ouverte qui fonctionne sans verrou.

Chargement...