Recherche : #mosaic

  •  - Par 
  •  - Par Anonyme

    Mon premier stage en entreprise fut la création d'un site web pour un centre de recherche.

    Un ingénieur m'a dit le premier jour de mon stage :
    - tu connais Internet ?
    - non. J'en ai vaguement entendu parler.
    - c'est un truc qui va changer le monde. Tu veux faire un site web ?
    - je sais pas faire mais je veux bien essayer...

    Et ce fut le long apprentissage de :
    - l'installation de la couche TCP-IP sur Windows 3.11,
    - l'installation de NCSA Mosaic, le navigateur qui plantait toutes les 5 minutes,
    - de Netscape navigator (qui deviendra en partie Firefox),
    - des écrans en 256 couleurs et de leurs contraintes (palette websafe),
    - de l'apprentissage des balises de programmation web,
    - des premiers Gif animés,
    - des petits outils de Boutell (CGI, GD, ...),
    - etc.

    Le plaisir de découvrir un nouveau monde sans beaucoup de moteurs de recherche, mais surtout des portails, mais aux liens à explorer à découvrir pour en apprendre tous les jours un peu plus, sur internet bien sûr, mais aussi sur plein d'autres sujets...

  •  - Par Anonyme

    J'ai découvert Internet en entrant à Paris 6 pour un troisième cycle sur les ordinateurs en libre service du campus de Jussieu. J'avais un compte accessible par telnet sur un serveur UNIX IBM.
    Ma première adresse de courriel était vachement transparente: p6atom33@cicrp.jussieu.fr. Le client web était le fameux NCSA Mosaic ainsi que Netscape. Ce n'était plus une époque héroïque mais il fallait être initié.

    En plein affaire sur la Mitterandie, j'ai pu lire, malgré l'interdiction, le livre du docteur Gubler sur le cancer présidentiel.
    J'ai aussi découvert le fait que d'autres personnes pouvaient partager les mêmes fantasmes ou désirs que moi. Cela a mené à des rencontres dans la vraie vie qui m'ont mené d'une piscine parisienne jusque dans les fond sous marin.

    De ces deux expériences, j'en ai tiré qu'Internet était un lieu de communication où les murs pouvaient tomber et les barrières franchies pour le meilleur d'une société ouverte et libérale mais, parfois aussi, pour le pire aussi de sa prime innocence...

  •  - Par Guen_am

    juillet 1994 : la comète Shoemaker-Levy s'écrase sur Jupiter. Le télescope spatial Hubble prend des images et la Nasa les retransmet quelques minutes après sur leur site web.

    En séjour aux USA pour parfaire mon anglais, je me rends à l'université d'Oregon qui faisait porte ouverte et demande à regarder. Un étudiant m'installe devant un ordi, lance Mosaïc et tape l'url du site de la Nasa. J'ai regardé, fasciné... par la prouesse technique globale mais sans réaliser que je venais de faire ma première expérience du web ! Il faut dire que ce n'était pas la demande que j'avais exprimé à l'étudiant... je voulais juste voir les photos de l'impact... Bref, je suis complètement passé à côté. J'ai vraiment découvert le web en 1998, et c'est maintenant mon métier ! Gros regret !

  •  - Par Anonyme

    1993 - Première année de DUT et premiers pas sur internet à l'IUT.
    Mosaic (navigateur), Gopher, WAIS, Netscape 4 (navigateur), Northernlight.com (moteur de recherche), altavista.com et les newsgroups alt.binaries ;-)
    Un pan du web, obsolète, disparu ou avalé depuis...
    C'était il y a 20 ans, le grand public allait apprendre à connaitre les CD-ROM 50 heures de connexion gratuit d'AOL !
    On parlait déjà de manuel expliquant comment faire des bombes, de sites sur la suprématie d'une race sur une autre ou d'images explicites avec des enfants. Mais c'était le web roots, (quasiment) sans pub, sans réseaux sociaux (même si IRC ou les newsgroups créaient implicitement des communautés), sans lolcats et déjà une mine d'informations incroyable.
    Avant c'était mieux... peut-être... peut-être pas...

  • Je me souviens de l'émotion devant 'Mosaic' compilé pour la 1ère fois, pour y entrer quelques adresses échangées par email, et voir des images du Louvre s'afficher sur l'écran, au dessus de mes fenetres noires et vertes. Un choc ! Mais pas encore de moteur de recherche, alors on s'échangeait par email qqs IPs ou noms de domaine, pour accéder aux premiers sites en ligne... Je me souviens que je confondais 'ethernet' et 'internet' ! N'ayant qu'un pauvre modem à l'époque, je me connectais sur le serveur de l'université via mon minitel en mode terminal pour lancer qqs downloads ou process, consulter mes emails en 'haut débit', ou accéder à ces directories ftp 'warez' cachés en mettant un '.' devant...
    Ca changeait de l'époque ou on s'échangeait les softs par courrier en y glissant une disquette 5'1/4 découpée au ciseau pour la rendre double face, ou que l'on se copiait durant la nuit des pages de codes depuis la revue 'Hebdogiciel' -entre autre- (qui fut ma première publication officielle, à 14 ans...).
    Quel bonheur naïf !

Chargement...