Recherche : #msn

  •  - Par 
  • Internet m’évoque une grande partie de ma vie adolescente et post-adolescente. En l’an 2000, j'avais 14 ans. A cette époque fort reculée, les FAI tentaient de prendre leurs marques sur un marché naissant et des CD de connexion à Internet étaient distribués gratuitement un peu partout. Mes parents avaient fini par céder à la vague d’abonnement à Internet et souscrit à un forfait aussi restreint que commun en ce temps, offrant un temps de connexion de 5 heures par mois.

    Je me souviens très bien des conflits familiaux générés par Internet. Entre les bugs récurrents, les temps de chargement excessivement longs, le compte à rebours des 5 heures et le fait que mes frères entendaient profiter d’Internet, le forfait ne faisait pas long feu, au grand dam de mes parents. De plus, mes parents étaient très contrariés de ne pas pouvoir se servir du téléphone quand Internet était en marche...

    Parce qu'ils veillaient d'une main de fer à ma consommation et que je sentais à quel point 5 heures ne me suffiraient pas pour explorer cette étrange sphère recelant bien des mystères, je me sentais frustrée et sautais sur chaque occasion inestimable que m’offrait le CDI (Centre de documentation et d’information) de mon collège pour me connecter à Caramail et chatter.

    Les années passant, mes parents ont opté pour un forfait de 10 heures par mois, puis de 20 heures par mois. Pourtant, ma soif d’Internet était insatiable et mes habitudes s’étant tournées vers des sites communautaires chronophages et addictifs, je ne savais comment l’assouvir. J’ai fini par utiliser une partie de mon argent de poche pour me connecter dans des cybercafés.

    En 2005, j'avais 19 ans et des sites communautaires fabuleux s’offraient à moi. J’avais délaissé Caramail pour les sites plus en vogue comme Hotmail/MSN, Quoimagueule ou encore les communautés fermées Parano.be et Projet-Ivy à caractère Role Play. Fraîchement intégrée à la communauté ivyenne grâce à un parrainage, j’avais alors dédié une Ôde à Ivy (que j’ai d'ailleurs conservée) pour manifester ma gratitude et mon entière dévotion au Culte de l'Unique. N’était pas Ivyen qui voulait !

  • MSN 1999-2013 : via TUXBOARD

  •  - Par Anonyme  via rue89

    Mes premiers souvenirs d'internet ?
    Vers 12 ans (2002), je me souviens de la création de ma 1ère adresse Wanadoo... que je n'ai jamais utilisée!
    Je me souviens des exposés wikipedia et du bruit de la connexion avec la prise téléphone sur mon iMac G3.

    Plus tard, à 14 ans (2004), j'ai passé des soirées entières sur MSN à discuter avec mes amis et à découvrir des personnes avec qui je ne discutais pas IRL au collège... Les langues se déliaient facilement et c'est comme ça que je suis sortie avec mon 1er copain à l'époque.

  •  - Par TLV

    Remeber 56k modems?

    www.youtube.com
    56k modem nostalgia. Gotta love that sound. Brings back memories.

    Quand mon père m'a expliqué ce qu'était "l'ADSL". L'Internet illimité ? j'y croyais pas. Ca semblait invraisemblable.
    Et maintenant, quand j'écoute le bruit d'un modem 56K j'ai une grosse nostalgie.
    Ce bruit, cette chanson, ajouté à ceux d'msn (les wizz qui ont appris à tant de gens à troller, les bruits de conversation, les animations pour l'élite qui avait msn+...) resteront gravés dans ma mémoire.
    Les Internets sont le monde de l'image, de la vidéo mais aussi du son. Certains bruits qui ont façonnés des imaginaires. Dans trente ans, le modem 56K et msn ne seront plus que des reliques, peut être des phénomènes internets qui nous permettront de faire bon nombre de private jokes.

Chargement...