Recherche : #netscape

  •  - Par 
  • Voici un petit récapitulatif de ce qu'était internet .

  •  - Par Anonyme

    Mon premier stage en entreprise fut la création d'un site web pour un centre de recherche.

    Un ingénieur m'a dit le premier jour de mon stage :
    - tu connais Internet ?
    - non. J'en ai vaguement entendu parler.
    - c'est un truc qui va changer le monde. Tu veux faire un site web ?
    - je sais pas faire mais je veux bien essayer...

    Et ce fut le long apprentissage de :
    - l'installation de la couche TCP-IP sur Windows 3.11,
    - l'installation de NCSA Mosaic, le navigateur qui plantait toutes les 5 minutes,
    - de Netscape navigator (qui deviendra en partie Firefox),
    - des écrans en 256 couleurs et de leurs contraintes (palette websafe),
    - de l'apprentissage des balises de programmation web,
    - des premiers Gif animés,
    - des petits outils de Boutell (CGI, GD, ...),
    - etc.

    Le plaisir de découvrir un nouveau monde sans beaucoup de moteurs de recherche, mais surtout des portails, mais aux liens à explorer à découvrir pour en apprendre tous les jours un peu plus, sur internet bien sûr, mais aussi sur plein d'autres sujets...

  •  - Par Anonyme

    A partir de 1996/1997, mon père (medecin) a été obliger de s'informatiser pour envoyer les feuilles de soins à la sécu.
    C'était le début d'une formidable aventure internet, aventure, dont j'écris encore les chapitres puisque je travaille maintenant dans les réseaux informatiques.
    Le doux chant du modem 56K, les chats ICQ ou IRC avec mon frère parti vivre loin .. arf, quelle nostalgie.

  •  - Par Anonyme

    J'ai découvert Internet en entrant à Paris 6 pour un troisième cycle sur les ordinateurs en libre service du campus de Jussieu. J'avais un compte accessible par telnet sur un serveur UNIX IBM.
    Ma première adresse de courriel était vachement transparente: p6atom33@cicrp.jussieu.fr. Le client web était le fameux NCSA Mosaic ainsi que Netscape. Ce n'était plus une époque héroïque mais il fallait être initié.

    En plein affaire sur la Mitterandie, j'ai pu lire, malgré l'interdiction, le livre du docteur Gubler sur le cancer présidentiel.
    J'ai aussi découvert le fait que d'autres personnes pouvaient partager les mêmes fantasmes ou désirs que moi. Cela a mené à des rencontres dans la vraie vie qui m'ont mené d'une piscine parisienne jusque dans les fond sous marin.

    De ces deux expériences, j'en ai tiré qu'Internet était un lieu de communication où les murs pouvaient tomber et les barrières franchies pour le meilleur d'une société ouverte et libérale mais, parfois aussi, pour le pire aussi de sa prime innocence...

  •  - Par Anonyme

    Internet au temps de Lycos, Altavista, le navigateur Netscape ! Internet où chaque téléchargement était pénible. Internet à la fin des années 90, où un site web c'était du texte, des images fixes et des gif. Internet à la minute, où 30 minutes dans un cybercafé te coûtait 3€. Internet sans Wikipédia, avec Encarta et des logiciels ludiques. Un regret pour cette relation épistolaire qui a disparu à l'arrivée massive de l'ADSL.

  •  - Par Anonyme

    J'avais 13 ou 14ans, c'était mes débuts sur l'Internet et à l'époque du 56k, de IRC, de Caramail, de MultiMania, de IE4 et Netscape. La musique est les films n'étaient pas des choses qui me préoccupaient, d'ailleurs les capacités techniques de ma ligne ne permettait pas de télécharger de très gros fichier, sans oublier que la connexion était facturée à la minute. Et puis, quand je me connectais, ça sonnait occupé à la maison ! Je surfais pas mal sur des sites de Hacking, Freaking et autre Cracking, j'étais beaucoup plus intéressé par les logiciels que par le dernier single de J.Lo ou Britney Spears. Alors un soir, tard, je surfais sur des sites de WareZ, j'y cherchais rien en particulier, j'étais là pour découvrir de nouveaux softs, et je suis tombé sur Photoshop 5.0. Attends une minute, le fichier .rar fait bien 60Mo, je vais en avoir pour plusieurs heures de téléchargement mais ça vaut le coup, en espérant que le téléchargement ne soit pas interrompu... Allez, c'est parti, je suis sur Windows 98 avec IE4, et les onglets n'existent pas, ma barre des tâches et remplie de minuscule petit E (logo de IE) et je lance ce téléchargement, temps restant 3h03m34s, mais IE4 ne sait pas vraiment combien de temps ça va durer, le temps varie 2h43, puis 1h58, à une vistesse oscillant entre 3Ko/s et 8Ko/s ma patience va être mise à rude épreuve, mais croisons les doigts pour que la connexion soit stable. Je sors règle mon reveil pour qu'il sonne 1h50 plus tard, histoire de couper la connexion dès que c'est fini et que ça ne coûte pas un bras à ma mère, le temps de prendre quelques heures de sommeil. BIP BIP BIP, voilà il est 3h47 du matin, je rallume mon moniteur, un 15", la lumière éclaire ma chambre, et je plisse les yeux, on est en plein été et j'en profite pour ouvrir un peu la fenêtre, les machines tournant 24h/24 dans ma chambre, il fait d'autant plus chaud. Evidemment, le téléchargement n'est pas encore fini, il reste encore 23minutes, le temps d'aller me chercher un Coca-Cola, et quelques gâteaux puis de lire un e-zine de hack sur 2600.com ou un site du même acabit, histoire de tuer le temps. Voilà, le téléchargement est enfin fini. j’éteins mon modem. Je passe un coup d'anti-virus (on ne sait jamais), et j'unRar le fichier, il y a tout ce qu'il faut, le .NFO, le crack et biensur le fichier d'installation. Je lis le NFO et les incrustions d'installation, et c'est parti ! Quelques minutes plus tard, Photoshop 5.0 est installé, demain mes potes vont alluciné, je suis le premier à l'avoir, et biensur, je vais le faire tourner ;)

  •  - Par Anonyme

    1993 - Première année de DUT et premiers pas sur internet à l'IUT.
    Mosaic (navigateur), Gopher, WAIS, Netscape 4 (navigateur), Northernlight.com (moteur de recherche), altavista.com et les newsgroups alt.binaries ;-)
    Un pan du web, obsolète, disparu ou avalé depuis...
    C'était il y a 20 ans, le grand public allait apprendre à connaitre les CD-ROM 50 heures de connexion gratuit d'AOL !
    On parlait déjà de manuel expliquant comment faire des bombes, de sites sur la suprématie d'une race sur une autre ou d'images explicites avec des enfants. Mais c'était le web roots, (quasiment) sans pub, sans réseaux sociaux (même si IRC ou les newsgroups créaient implicitement des communautés), sans lolcats et déjà une mine d'informations incroyable.
    Avant c'était mieux... peut-être... peut-être pas...

Chargement...