Recherche : #nom de domaine

  •  - Par 
  • Malgré leur évidence, le système des noms de domaine ne coule pas de source. Il a été construit et est préservé par les américains. Et c'est une forme de pouvoir sur le réseau. Les explications de Louis Pouzin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pouzin), l'un des grand-pères de l'Internet.

  • Malgré leur évidence, le système des noms de domaine ne coule pas de source. Il a été construit et est préservé par les américains. Et c'est une forme de pouvoir sur le réseau. Les explications de Louis Pouzin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pouzin), l'un des grand-pères de l'Internet.

  • Malgré leur évidence, le système des noms de domaine ne coule pas de source. Il a été construit et est préservé par les américains. Et c'est une forme de pouvoir sur le réseau. Les explications de Louis Pouzin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pouzin), l'un des grand-pères de l'Internet.

  • Malgré leur évidence, le système des noms de domaine ne coule pas de source. Il a été construit et est préservé par les américains. Et c'est une forme de pouvoir sur le réseau. Les explications de Louis Pouzin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pouzin), l'un des grand-pères de l'Internet.

  • Malgré leur évidence, le système des noms de domaine ne coule pas de source. Il a été construit et est préservé par les américains. Et c'est une forme de pouvoir sur le réseau. Les explications de Louis Pouzin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pouzin), l'un des grand-pères de l'Internet.

  •  - Par Anonyme

    Des sites web, j'en ai fait quelques uns. Ainsi que des forums, et aussi des blogs.
    D'abord, il y a eu ce site/forum pour jeunes auteurs, où nous postions nos textes et échangions autour. C'était pointfinal.fr.st, puis pointfinal.net, maintenant disparu.
    En même temps, je créais mon site dédié à la série Stargate SG1, qui n'est pas resté en ligne bien longtemps. C'est là, à la fin du collège et au début lycée, que j'ai appris le html, puis le php et sql.
    Ensuite, il y a eu les blogs où je racontais mes voyages en Mongolie puis en Corée. Le but : donner des nouvelles à mes proches, et raconter des anecdotes pour ceux que ça pouvait intéresser. Puis un blog pour poster les textes que j'écrivais.
    Maintenant, grâce à toutes ces expériences je me suis transformée en community manager freelance. J'ai un nom de domaine sous forme nompremon.com (j'en aurais rêvé il y a quelques années). C'est à la fois ma vitrine et mon blog. Ma façon de bloguer a bien changé, je ne raconte plus mes petites aventures mais donne mon opinion sur divers aspects de la communication web. Je transmets mes connaissances et donne des conseils pour ceux qui en voudraient. J'apporte ma brique, quoi.

  •  - Par Anonyme

    Des sites web, j'en ai fait quelques uns. Ainsi que des forums, et aussi des blogs.
    D'abord, il y a eu ce site/forum pour jeunes auteurs, où nous postions nos textes et échangions autour. C'était pointfinal.fr.st, puis pointfinal.net, maintenant disparu.
    En même temps, je créais mon site dédié à la série Stargate SG1, qui n'est pas resté en ligne bien longtemps. C'est là, à la fin du collège et au début lycée, que j'ai appris le html, puis le php et sql.
    Ensuite, il y a eu les blogs où je racontais mes voyages en Mongolie puis en Corée. Le but : donner des nouvelles à mes proches, et raconter des anecdotes pour ceux que ça pouvait intéresser. Puis un blog pour poster les textes que j'écrivais.
    Maintenant, grâce à toutes ces expériences je me suis transformée en community manager freelance. J'ai un nom de domaine sous forme nompremon.com (j'en aurais rêvé il y a quelques années). C'est à la fois ma vitrine et mon blog. Ma façon de bloguer a bien changé, je ne raconte plus mes petites aventures mais donne mon opinion sur divers aspects de la communication web. Je transmets mes connaissances et donne des conseils pour ceux qui en voudraient. J'apporte ma brique, quoi.

  •  - Par Anonyme

    Des sites web, j'en ai fait quelques uns. Ainsi que des forums, et aussi des blogs.
    D'abord, il y a eu ce site/forum pour jeunes auteurs, où nous postions nos textes et échangions autour. C'était pointfinal.fr.st, puis pointfinal.net, maintenant disparu.
    En même temps, je créais mon site dédié à la série Stargate SG1, qui n'est pas resté en ligne bien longtemps. C'est là, à la fin du collège et au début lycée, que j'ai appris le html, puis le php et sql.
    Ensuite, il y a eu les blogs où je racontais mes voyages en Mongolie puis en Corée. Le but : donner des nouvelles à mes proches, et raconter des anecdotes pour ceux que ça pouvait intéresser. Puis un blog pour poster les textes que j'écrivais.
    Maintenant, grâce à toutes ces expériences je me suis transformée en community manager freelance. J'ai un nom de domaine sous forme nompremon.com (j'en aurais rêvé il y a quelques années). C'est à la fois ma vitrine et mon blog. Ma façon de bloguer a bien changé, je ne raconte plus mes petites aventures mais donne mon opinion sur divers aspects de la communication web. Je transmets mes connaissances et donne des conseils pour ceux qui en voudraient. J'apporte ma brique, quoi.

  •  - Par Anonyme

    Des sites web, j'en ai fait quelques uns. Ainsi que des forums, et aussi des blogs.
    D'abord, il y a eu ce site/forum pour jeunes auteurs, où nous postions nos textes et échangions autour. C'était pointfinal.fr.st, puis pointfinal.net, maintenant disparu.
    En même temps, je créais mon site dédié à la série Stargate SG1, qui n'est pas resté en ligne bien longtemps. C'est là, à la fin du collège et au début lycée, que j'ai appris le html, puis le php et sql.
    Ensuite, il y a eu les blogs où je racontais mes voyages en Mongolie puis en Corée. Le but : donner des nouvelles à mes proches, et raconter des anecdotes pour ceux que ça pouvait intéresser. Puis un blog pour poster les textes que j'écrivais.
    Maintenant, grâce à toutes ces expériences je me suis transformée en community manager freelance. J'ai un nom de domaine sous forme nompremon.com (j'en aurais rêvé il y a quelques années). C'est à la fois ma vitrine et mon blog. Ma façon de bloguer a bien changé, je ne raconte plus mes petites aventures mais donne mon opinion sur divers aspects de la communication web. Je transmets mes connaissances et donne des conseils pour ceux qui en voudraient. J'apporte ma brique, quoi.

  • Je me souviens de l'émotion devant 'Mosaic' compilé pour la 1ère fois, pour y entrer quelques adresses échangées par email, et voir des images du Louvre s'afficher sur l'écran, au dessus de mes fenetres noires et vertes. Un choc ! Mais pas encore de moteur de recherche, alors on s'échangeait par email qqs IPs ou noms de domaine, pour accéder aux premiers sites en ligne... Je me souviens que je confondais 'ethernet' et 'internet' ! N'ayant qu'un pauvre modem à l'époque, je me connectais sur le serveur de l'université via mon minitel en mode terminal pour lancer qqs downloads ou process, consulter mes emails en 'haut débit', ou accéder à ces directories ftp 'warez' cachés en mettant un '.' devant...
    Ca changeait de l'époque ou on s'échangeait les softs par courrier en y glissant une disquette 5'1/4 découpée au ciseau pour la rendre double face, ou que l'on se copiait durant la nuit des pages de codes depuis la revue 'Hebdogiciel' -entre autre- (qui fut ma première publication officielle, à 14 ans...).
    Quel bonheur naïf !

  • Je me souviens de l'émotion devant 'Mosaic' compilé pour la 1ère fois, pour y entrer quelques adresses échangées par email, et voir des images du Louvre s'afficher sur l'écran, au dessus de mes fenetres noires et vertes. Un choc ! Mais pas encore de moteur de recherche, alors on s'échangeait par email qqs IPs ou noms de domaine, pour accéder aux premiers sites en ligne... Je me souviens que je confondais 'ethernet' et 'internet' ! N'ayant qu'un pauvre modem à l'époque, je me connectais sur le serveur de l'université via mon minitel en mode terminal pour lancer qqs downloads ou process, consulter mes emails en 'haut débit', ou accéder à ces directories ftp 'warez' cachés en mettant un '.' devant...
    Ca changeait de l'époque ou on s'échangeait les softs par courrier en y glissant une disquette 5'1/4 découpée au ciseau pour la rendre double face, ou que l'on se copiait durant la nuit des pages de codes depuis la revue 'Hebdogiciel' -entre autre- (qui fut ma première publication officielle, à 14 ans...).
    Quel bonheur naïf !

  • Je me souviens de l'émotion devant 'Mosaic' compilé pour la 1ère fois, pour y entrer quelques adresses échangées par email, et voir des images du Louvre s'afficher sur l'écran, au dessus de mes fenetres noires et vertes. Un choc ! Mais pas encore de moteur de recherche, alors on s'échangeait par email qqs IPs ou noms de domaine, pour accéder aux premiers sites en ligne... Je me souviens que je confondais 'ethernet' et 'internet' ! N'ayant qu'un pauvre modem à l'époque, je me connectais sur le serveur de l'université via mon minitel en mode terminal pour lancer qqs downloads ou process, consulter mes emails en 'haut débit', ou accéder à ces directories ftp 'warez' cachés en mettant un '.' devant...
    Ca changeait de l'époque ou on s'échangeait les softs par courrier en y glissant une disquette 5'1/4 découpée au ciseau pour la rendre double face, ou que l'on se copiait durant la nuit des pages de codes depuis la revue 'Hebdogiciel' -entre autre- (qui fut ma première publication officielle, à 14 ans...).
    Quel bonheur naïf !

Chargement...