Recherche : #séries télé

  •  - Par 
  •  - Par Anonyme

    Depuis 2004, je publie régulièrement dans un blog des billets d'humeur, non pas sur ma vie personnelle, mais sur ce qui me plait, ce que j'ai eu plaisir à voir, entendre ou découvrir. Que ce soit des séries télé, ou de la musique et du cinéma, tout y passe, en laissant toujours l'internaute libre de se faire son propre jugement.

  •  - Par Anonyme

    Depuis 2004, je publie régulièrement dans un blog des billets d'humeur, non pas sur ma vie personnelle, mais sur ce qui me plait, ce que j'ai eu plaisir à voir, entendre ou découvrir. Que ce soit des séries télé, ou de la musique et du cinéma, tout y passe, en laissant toujours l'internaute libre de se faire son propre jugement.

  •  - Par Anonyme

    Depuis 2004, je publie régulièrement dans un blog des billets d'humeur, non pas sur ma vie personnelle, mais sur ce qui me plait, ce que j'ai eu plaisir à voir, entendre ou découvrir. Que ce soit des séries télé, ou de la musique et du cinéma, tout y passe, en laissant toujours l'internaute libre de se faire son propre jugement.

  •  - Par Anonyme

    Depuis 2004, je publie régulièrement dans un blog des billets d'humeur, non pas sur ma vie personnelle, mais sur ce qui me plait, ce que j'ai eu plaisir à voir, entendre ou découvrir. Que ce soit des séries télé, ou de la musique et du cinéma, tout y passe, en laissant toujours l'internaute libre de se faire son propre jugement.

  •  - Par Anonyme

    Depuis 2004, je publie régulièrement dans un blog des billets d'humeur, non pas sur ma vie personnelle, mais sur ce qui me plait, ce que j'ai eu plaisir à voir, entendre ou découvrir. Que ce soit des séries télé, ou de la musique et du cinéma, tout y passe, en laissant toujours l'internaute libre de se faire son propre jugement.

  • Le premier ordinateur que j'ai utilisé était un Spectrum+2, celui d'un ami de la famille... j'y ai découvert la programation en Basic... Et la copie des jeux par duplication des cassettes audio!
    Quelques années plus tard, sur mon propre PC, mes logiciels étaient pour la plupartdes copies... On n'avait pas Internet, (c'était les année 80, début des année 90) mais les disquettes s'échangeait par boite de 50 ou de 100 dans la cour du collège/lycée ! Et pourtant... les boites des jeux (originaux, payés au prix fort) s'accumulaient sur les étagères.
    Et cette dualité n'a pas changé avec l'arrivée du réseau. Le MP3, puis le DivX ont étendu la pratique à d'autres 'produits'. Nous échangions les MP3 avant Napsters, en copiant en masse les répertoires des potes...

    La pratique s'est étendue à des inconnus lorsque les débits sont devenus suffisants: à l'époque, la bande passante du câble ou de l'ADSL n'étaient réellement utile que si vous pratiquiez le téléchargement... Et curieusement nous étions nombreux à y souscrire... A l'époque, tout le monde téléchargeait sans arrière-pensées, ni dénégations hypocrites.

    Plus tard, quelques années de RMI m'ont permis de confirmer ce que je pressentais: la thèse du manque à gagner est absurde. Jamas je n'aurais acheté ce que j'ai téléchargé pendant cette période: ça aurait représenté 5 ou 10 fois mon revenus global!
    Est-ce que mes dépenses ont baissé à cause du téléchargement? Dans certains secteurs, comme les jeux, oui, je dois l'avouer... A cause de l'argent, des prix, bien sûr. Mais pas seulement: l'offre légale était tellement en retard en termes de qualité, de disponibilité... Les plateformes de jeux en ligne, Steam en tête, ont rétabli l'équilibre, et aujourd'hui mon menu démarrer se partage entre le gratuit (freeware, free2play), le téléchargé et l'acheté.
    J'attend avec impatience un équivalent à ces plateformes pour les séries télé: non seulement les prix sont délirants (calculez le prix d'une saison! calculez le prix à l'heure!) et d'ailleurs même en y mettant des fortunes, aucune offre légale ne supporte la comparaison dans ce domaine: choix extrêmement restreint, en retard d'un voire deux ans...
    L'arrivée de Netflix a prévue pour quand, déjà?

    Après avoir reçu (récemment) ma lettre recommandée de la Hadopi, je me suis évidememment posé la question:
    Ai-je été un pirate? Oui parfois lorsque je décidais de 'ripper' un DVD acheté ou loué pour 'rendre' à la communauté. Un voleur? J'en doute.

    Dernières questions:
    - Pourquoi est-il possible proposer un contenu gratuit à la télévision (rentabilisé par la publicité) et pas sur le Net, alors que la minute de publicités ciblées pourraient se vendre plus cher?
    - Un film holywoodien est supposé être rentabilisé par son exploitation en salle aux Etats-Unis, l'exploitation 'worldwide', les BR, DVD et diffusion ne sont que des bonus... N'y a-t-il pas là une forme d'escroquerie?

Chargement...