Recherche : #yahoo

  •  - Par 
  • Voici un petit récapitulatif de ce qu'était internet .

  •  - Par Anonyme

    Il fallait choisir... surfer ou telephoner... et on avait le temps de prepare le cafe le temps que la page s'ouvre....

  •  - Par Anonyme

    Rhâââââââââ ! le bip-bip du modem de location "Wanadoo" en 1998-1999...
    J'ai commencé à chatter sur des forums de graffiti, donc dans un autre gouffre internet que celui du hacking mais assez proche dans l'état d'esprit.
    Ekosystem.org et autres Aero.fr étaient nos T.A.Z ( Zone autonome temporaire ) à nous, jeunes writers encore mineurs et insouciants.
    Très vite, je me suis intéréssé à Napster puis KazaA avant de perdre les pédales avec eMule !
    Nous pouvions encore assez ouvertement télécharger de la musique et la revendre sur des CD gravés au camarades de classe pas encore connectés (à peine 1 million "d'internautes" à cette époque).
    Oui, nous avons bien bicravé des sons, puis des programmes, puis des films dans le passé. Il y avait un vrai marché dans les cours de collèges & lycées, la bonne époque !
    Puis les médias se sont emparés du phénomène et ont commencés à envoyer du "pédo-nazis" dans tous les sens, à tirer sur les nerds, les geeks, les pirates, les criminels virtuels...
    Puis ce fût au tour des politiciens complètement à la ramasse (oui, pire qu'aujourd'hui) installant le climat de peur que l'ont connait, utilisant donc le 11 septembre 2001 pour justifier leurs mesures répressives de dingues sur les internets.
    Je suis bien content d'avoir connu cette époque, post 911 ou personne ne songeaient vraiment à devenir cyber-activiste (sauf pour jouer, ou pour utiliser ses connaissances à des fins "personnelles") .
    Maintenant, c'est quand même rigolo de se retrouver à distribuer des modems aux rebelles pour leur assurer une connexion de base en cas de conflits, de retourner chatter sur IRC et de se replonger dans le code pour ne pas subir le pouvoir des tyrans de ce monde.

    Sayf. cc

  •  - Par Anonyme

    En 2001, les mots tchat, compte email ou encore pseudo n'avaient pas de signification pour moi âgé de 14ans. Ma première connexion au tchat de yahoo pour discuter avec une amie de longue date fût une galère sans nom. Je me souviens avoir essayer de créer un compte mail sur outlook sans savoir à quoi ça servait et ne pas comprendre pourquoi sa ne fonctionnait pas... Après de longues heures à chercher et s'être énervé, le sms a été le sauveur pour discuter avec elle. Aujourd'hui tout ceci fait partis de notre quotidien!!

  • Comme l'indique bluetouff, le terme pédonazi est une expression inventée pour réagir au discours politique grandissant pointant du doigt le côté "noir" de l'internet qui serait une terre pour tous les pédophiles et les néonazis. Ce focus date aussi des premiers contentieux de l'internet.

    Pour cela, il faut revenir au 6 mai 1996. Sébastien Socchard, co-fondateur du fournisseur d'accès à l'internet WorldNet est placé en garde à vue pour 48 heures. Il est accusé de permettre l'accès à des images à caractère pédopornographique, stockées sur des serveurs de "newsgroups". Les autorités considérant alors le fournisseur d'accès comme responsable de l'ensemble des contenus auxquels il donne accès, il est alors mis en accusation. Il faudra attendre le 14 décembre 1996 pour que le TGI de Paris rende un non-lieu et statue sur la non-responsabilité du fournisseur d'accès. La dimension "pedo" du pédonazi est créée

    Autre affaire emblématique, c'est l'affaire Yahoo! qui débute le 15 mai 2000 avec la mise en accusation du site internet pour l'accessibilité en France de petites annonces en faveur d'objets nazis. La dimension "nazi" du pédonazi trouve là ses racines.

    Ce néologisme continuera par la suite d'exister, principalement pour s'alarmer des discours politiques se focusant sur le côté obscur de l'internet et justifiant de nouvelles mesures législatives visant spécifiquement l'internet. On retrouve des traces de ce traitement spécifique dans la loi pour la confiance dans l'économie numérique qui sera adoptée en 2004 avec une obligation spécifique pesant sur les intermédiaires de l'internet.

    Le point d'orgue de ce concept demeure pour moi ce 15 décembre 2008 avec le discours de Frédéric Lefebvre sur le projet de loi "audiovisuel" appelant à une forte régulation de l'internet. Je l'ajoute en lien.

Chargement...